Hanabi

Hanabi jeu de société cartes caché coop coopération amis mémoire feux artifice création Asmodée

FEUX D’ARTIFICES, PEU D’ARTIFICES…

Rares sont les jeux de société à base de cartes où l’on doit montrer sa main aux autres joueurs sans savoir soi-même ce qu’elle contient. C’est le cas notamment du jeu de mémoire coopératif Hanabi. Sorti en 2010, ce jeu a connu un grand succès en Europe où il a été en 2013 le lauréat du prestigieux Spiel des Jahres, prix du jeu de société de l’année en Allemagne. Hanabi, qui veut dire feux d’artifices en japonais, donne aux joueurs l’objectif de «construire» des feux d’artifices en formant une suite avec leurs cartes et celles des autres joueurs. Chaque participant tient ses cartes de façon à les montrer aux autres joueurs alors que lui ne voit que les faces cachées. Les participants doivent s’entraider en s’échangeant à tour de rôle des indices précis mais dosés sur les cartes des autres joueurs, afin qu’ils puissent tous ensemble les classer en ordre croissant pour compléter chacune des 5 couleurs de feux d’artifices. Nous trouvons le concept original, novateur et au lieu d’être en compétition les uns contre les autres, comme dans la plupart des jeux, tous les joueurs cherchent à atteindre ensemble un objectif commun. Pour que le jeu progresse, il faut savoir retenir les indices dévoilés, souvent pendant un ou plusieurs tours avant la venue du moment opportun de les appliquer. Donc, pour jouer ses cartes judicieusement, il faut éviter les distractions et conserver un certain niveau de concentration.

Fans de jeux de party, sachez que l’aspect mémoire dans ce jeu est crucial, donc il n’est pas recommandé d’y jouer en consommant de l’alcool, si les joueurs sont fatigués ou s’ils ont les facultés affaiblies, sinon une simple partie pourrait s’éterniser et s’avérer ennuyante. Bien qu’il soit original et bien pensé, nous trouvons que le jeu manque de profondeur et le fait que les joueurs doivent constamment garder des éléments en mémoire et se concentrer vient miner son aspect ludique et une partie peut rapidement stagner et devenir ennuyante. C’est la raison pour laquelle nous lui donnons une note mitigée de 3 sur 6.

Points forts
(+) concept original et novateur
(+) axé sur le travail d’équipe
(+) tous les joueurs ont un objectif commun

Points faibles
(-) peu de profondeur
(-) on fait le tour du jeu rapidement
(-) peut devenir ennuyant si la concentration et la mémoire n’y sont pas

Comment jouer ?

L’objectif est de composer 5 feux d’artifices, un de chaque couleur (blanc, bleu, jaune, rouge et vert) en formant des suites croissantes de 1 à 5 avec les cartes de même couleur.

-dans une partie de 2 ou 3 joueurs, chaque joueur reçoit 5 cartes, dans une partie de 4 ou 5 joueurs, chaque joueur reçoit 4 cartes.

-Les joueurs jouent à tour de rôle dans le sens des aiguilles d’une montre. Quand vient son tour, un joueur peut effectuer 3 actions possibles : peut soit donner une information à un coéquipier de son choix, défausser une carte ou jouer une carte.

1- S’il choisit de donner une information, le joueur doit retirer un jeton bleu du couvercle de la boîte. Les informations permises sont de nommer une couleur (une seule) de carte que détient un autre joueur, ou une information portant sur un chiffre de carte qu’il possède (un seul chiffre, entre 1 et 5). Dès que la quantité de jetons bleus est épuisée, donner une information ne peut plus être effectué.

2- Défausser une carte permet de remettre un jeton bleu dans la boîte. Le joueur défausse une carte de sa main, en pige une nouvelle sans la regarder et l’ajoute à sa main.

3- Jouer une carte vise à intégrer une carte qu’un joueur possède à une des suites de feux d’artifices existantes. Si la carte jouée ne s’applique à aucune suite, ce qui signifie qu’une mauvaise carte a été jouée, elle est alors défaussée et un jeton rouge est ajouté. Le joueur pige alors une nouvelle carte, sans la regarder et l’ajoute à sa main.

-Une partie peut se finir de trois façons : Si le troisième et dernier jeton rouge est ajouté, la partie est alors perdue. Si un joueur pige la dernière carte du paquet avant que les feux d’artifices soient complétés, la partie est perdue. Si les joueurs réussissent à compléter la suite des 5 feux d’artifices avant d’épuiser la quantité de cartes à piger, la partie est gagnée.

Contenu

-55 cartes
-11 jetons (8 jetons bleus, 3 jetons rouges)
-1 feuille de règlements

Détails

Année : 2010
Auteur : Antoine Bauza, illustrations par Gérald Guerlais
Éditeur : Asmodée Éditions / Cocktail Games
Langues : français, anglais, allemand
Durée : 30 minutes
Prix : 15 $

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *