Grimoria

Jeu société grimoria stratégie thématique magie grimoire niveau sortilège rapide
DE SORTILÈGES ET DE TRÉSORS

Le fantastico-médiéval est un domaine récurrent et populaire sur les étagères de magasins de jeux de société et il existe une quantité astronomique de jeux à toutes les sauces ayant cette thématique. Il faut dire que la barre est haute dans ce domaine si on cherche à impressionner. Grimoria est un jeu de plateau et de cartes où les joueurs peuvent utiliser des formules magiques et des sorts qui se trouvent dans leur grimoire contre les autres joueurs dans le but d’obtenir des pièces d’or. Plus le jeu progresse, plus la quantité de sortilèges disponibles dans le grimoire augmente. Pour chaque tour, les joueurs choisissent dans leur grimoire de façon secrète le sortilège qu’ils vont utiliser, un qui attaque un protège ou un qui rapporte de l’argent. Chacun révèle alors son choix au début de son tour. Il y aussi des cartes de personnages médiévaux qui octroient au joueur qui les pige des habiletés et pouvoirs spéciaux supplémentaires. Il y a un total de 15 tours qui sont affichés sur le plateau. D’ailleurs, le plateau sert de compte-tour et d’endroit pour étaler les cartes, ceux à face caché ou découverte. Les cartes peuvent être des personnages, des trésors, des lieux ou des sorts spéciaux. Après le 15e tour, le joueur ayant le plus haut total de points est le gagnant.

Comme tout bon jeu fantastique médiéval, il se doit d’être visuellement impressionnant pour vraiment plonger le joueur dans l’univers désiré. Le visuel de Grimoria est de fait très beau. La boite, le plateau et les cartes évoquent bien la thématique du jeu. Celle-ci est également bien exploitée au niveau de l’expérience de jeu. Nous avons particulièrement aimé l’évolution de la profondeur avec l’avancement dans les niveaux. Plus le jeu se rapproche de la fin, plus il y a de choix de sorts à utiliser et de personnages spéciaux en jeu. Nous avons également aimé le concept du grimoire : le petit livre de sorts que possède chaque joueur. Ces minuscules livres sont beaux et de bonne qualité. Pour ses côtés positifs, le jeu n’est pas sans défauts. Nous trouvons qu’une plus grande variété de sorts auraient été plus intéressant. Il y a entre 4 et 6 sorts disponibles au début du jeu, tout dépendant du nombre de joueurs, et le maximum est de 15. Certains sorts sont cependant peu utilisés. Gagner de l’argent, se protéger ou attaquer un adversaire : les actions sont simples et peuvent devenir rapidement redondantes. Il y a également des cartes de lieux (cabane, village, ville et château fort) qui ont peu d’utilité, ils ne servent qu’à la fin, pour rapporter des points de victoire supplémentaires aux joueurs qui en possèdent. En somme, le jeu est malgré tout facile à apprendre et a le potentiel de plaire à tout joueur cherchant un jeu médiéval fantastique simple et plaisant. Ainsi, nous lui accordons une note de 3/6.

Points forts
(+) beau visuel
(+) évolution de la profondeur avec l’avancement
(+) bon usage de la thématique
(+) grimoires (livret)
(+) facile à apprendre

Points faibles
(-) plus de variété de sorts aurait été plus intéressant
(-) certains sorts peu utilisés
(-) jeu redondant
(-) Les cartes de lieux ont peu d’utilité dans le jeu

Comment jouer ?

  1. Tout dépendant du nombre de joueurs, chaque joueur commence avec entre 4 et 6 des premiers sorts disponibles dans son grimoire.
  2. Pour chaque tour, il y trois phases. La première phase est celle du grimoire : chaque joueur choisit la formule magique qu’il va utiliser dans son grimoire. Il place alors le signet de son grimoire à la page où se trouve le sort sélectionné.
    • La deuxième phase et celle de l’aventure, les joueurs jouent selon l’ordre déterminé en révélant et appliquant, un à la fois, le sort choisi. Chaque joueur doit également utiliser ses pouvoirs de compagnons, le cas échéant. Après son tour, chaque joueur prend une carte aventure face découverte sur le plateau.
    • Les cartes compagnons sont toujours placées face visible devant le joueur respectif et les cartes lieux et trésors sont toujours posées face cachée dans l’étalage du joueur.
    • La phase de préparation : on remet le butin de chaque attaque ou sort utilisé, on augmente le niveau de magie de 1, soit un sort de plus dans le grimoire et on prépare ensuite le prochain tour.
  3. Quand tous les joueurs ont joué et ont pris une carte aventure du plateau, les cartes aventure restantes sont posées face visible sur le plateau. Il y a donc toujours sur le plateau un nombre de cartes équivalent au nombre de joueurs +1.
  4. Le déplacement du marqueur sur la case rouge du niveau de magie indique le dernier tour. Le jeu est terminé à la fin de ce tour.
  5. Chaque joueur compte ses points en calculant le total de ses pièces d’argent, de ses cartes trésor, de ses cartes lieux et de ses cartes aventure. Le joueur avec le plus grand nombre de points gagne. En cas d’égalité, celui parmi eux qui a le plus grand nombre de pièces d’argent est le gagnant.

Contenu

  • 1 plateau de jeu
  • 5 grimoires
  • 5 marques-pages
  • 87 cartes « aventure »
  • 28 cartes « trésor »
  • 1 almanach
  • 40 jetons de pièces d’argent
  • 5 marqueurs d’ordre de tour
  • 1 marqueur de niveau de magie

Détails

Année : 2010
Auteurs : Hayato Kisagari
Éditeur : Schmidt
Durée : 30 mins
Prix : 29.99 $
Langue(s) : français

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *