75 Gnom’ Street

75 GNOME STREET suggestion jeu de société réflexion stratégie famille déduction style clue humour déjanté

75 GNOM’ STREET : CLUE DANS UN JARDIN

Il nous arrive souvent de jouer à un jeu qui nous fasse penser à un autre. C’est ce que nous avons ressenti en jouant à 75 Gnom’ Street. Par moments, nous avions l’impression d’être en train de jouer à Clue, avec une thématique simplifiée et un visuel ludique et même un peu enfantin et farfelu. C’est essentiellement ce qui est proposé dans 75 Gnom’ Street. Un jeu de plateau où les joueurs ont les rôles de nains de jardin, ou gnomes. Chaque gang de gnomes cache un butin sous un carré de jardin que les autres doivent tenter de découvrir, par le biais de questions et d’actions, que les joueurs s’échangent au fur et à mesure. Bien qu’il y ait un aspect stratégique afin de gagner, qu’il faut retenir certains indices révélateurs, faire certaines déductions et utiliser certaines cartes d’actions judicieusement, c’est un jeu qui convient aux joueurs de tous âges.

En ce qui a trait à la qualité du matériel, nous n’avons rien à reprocher. D’autre part, un aspect très original, propre au jeu, est la technique de briser une égalité entre joueurs. Si deux joueurs ou plus jouent une carte de même valeur, pour déterminer lequel des joueurs obtient la meilleur position, un système de « catapulte » est utilisé, où chaque joueur impliqué dans le bris d’égalité doit placer un jeton sur une carte « planche », qui agit comme pivot pour catapulter son jeton le plus proche possible de la cheminée se trouvant sur le plateau, pour obtenir le meilleur rang. Sans être une technique parfaite, elle est néanmoins amusante et originale. Bien que nous ayons trouvé le jeu en soi plutôt divertissant, nous avons certains reproches par rapport aux cartes. Nous aurions aimé que les particularités des cartes soient spécifiques à chaque joueur, lui donnant ainsi des forces et des habilités uniques et différentes et aussi que le paquet de cartes soit choisi au hasard. Pour ce qui est de l’expérience de jeu, qui est bonne pour la plupart, le fait qu’on ait besoin d’utiliser la mémoire et l’analyse pour gagner rend l’expérience moins exaltante, donc il est déconseillé comme jeu de party. En somme, 75 Gnom’ Street est un jeu possédant une mécanique et une thématique originale, ludique et qui saura plaire aux amateurs de jeux de déduction.

Points forts
(+) Visuel humoristique
(+) Bonne quantité de cartes
(+) Mécanique originale et thématique bien exploitée
(+) Technique pour départager les joueurs originale et ludique (catapulte)

Points faibles
(-) Aucun des pouvoirs spéciaux n’est spécifique au joueur
(-) La nécessité d’utiliser la mémoire et l’analyse, ne plait pas à tous les joueurs
(-) Il aurait été intéressant qu’il y ait plus de cartes de gnomes et qu’elles soient pigées au hasard

Comment jouer ?

Chaque joueur choisit au hasard une carte butin, qu’il garde secrète et qui désigne la case sur laquelle est caché son butin.

Une partie se déroule sur un maximum de 9 tours. Dans chaque tour, il y a une phase « combat » suivi d’une phase « interrogation » puis d’une phase « dénicher un butin adverse ».

Chaque jour dispose d’un paquet de 8 cartes où chaque carte est numérotée. Au début de chaque tour, chacun dépose une carte, face cachée et quand tout le monde est prêt, on retourne les cartes. Celui qui a la plus haute valeur l’emporte et dépose son jeton sur la case 1 du plateau, puis le deuxième et ainsi de suite. Le dernier jeton, soit celui sur la case 4, est le « loser ». Chaque carte donne au nain un pouvoir ou une habilité spéciale pour la durée du tour, comme par exemple : « si vous n’êtes pas dernier, posez une question à tous les joueurs ». Les cartes jouées sont défaussées à la fin du tour.

  • En suivant l’ordre du classement, chaque joueur choisit un jeton « terrain » et place sa figurine sur une case correspondant au type de terrain choisi (gazon, bois, terre ou boue).
  • Chaque joueur choisit également un jeton « action ». Parmi ces actions, il y a le jeton « interrogation » qui lui permet de poser une question relativement à l’emplacement du butin de n’importe quel joueur qui se situe derrière lui dans le classement. Le dernier, ou « loser » ne peut donc interroger personne, à moins d’avoir joué une carte lui permettant de le faire. Le type de jeton action choisit détermine le type de question que le joueur a droit de poser. Enfin, s’il s’agit du jeton chat, on déplace le chat sur le plateau, qui vient bloquer une case ou expulser un joueur qui s’y trouve. Le chat peut aller partout sauf sur les cases étangs.
  • Enfin, si la carte jouée pendant le tour portait le symbole « haut-parleur », la réponse à la question devra être dite à voix haute, or si elle comporte le symbole « carte », le joueur doit répondre discrètement au joueur qui lui pose la question en lui montant soit la carte « oui » ou « non ».
  • Les joueurs peuvent utiliser le calepin qui affiche le plateau en miniature pour barrer des cases de celui-ci qui ne correspondent pas aux indices fournis.
  • Finalement, pour dénicher un butin, le joueur a le choix de poser un jeton « butin » sur le plateau face cachée. D’un côté, il y a une « taupe », qu’il pose sur une case qu’il occupe s’il pense qu’un joueur adverse y cache son butin ou il pose une carte « appât », sur une case qu’il occupe pour confondre ses adversaires et brouiller leurs pistes.

Lorsque toutes les cartes sont défaussées, cela engendre le dernier tour du jeu. Chaque joueur dévoile sa propre carte butin et on révèle les jetons butins du plateau. S’il y a plusieurs jetons sur la même case butin, on compte les points selon l’ordre d’empilement. Le premier joueur à avoir mis une taupe sur une case butin obtient 5 points, le deuxième 4 points, puis 3 points. Le joueur avec le plus de points est sacré vainqueur.

Contenu

-1 plateau de jeu
-12 figurines (3 de chaque couleur, vert, jaune, bleu et rouge)
-1 calepin de feuilles d’investigation
-60 cartes
-37 jetons diverses

Détails

Année : 2016
Auteurs : Charles Bossart et Darras Sébastien, illustré par Mense Fabien
Éditeur : CMON
Langue(s) : anglais, français

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *